• PUB
www.zoobio.fr

  • Nom d’utilisateur :


    Mot de passe :


    Se souvenir de moi



  • Présentation des membres
    Présentation obligatoire sous 5 jours (Ce sera votre premier message).
    Un petit texte de présentation s'impose. C'est plus sympathique pour que chacun puisse mieux se connaitre.
    Modérateur: Bureau
    88 Sujet(s)
    941 Message(s)
    Dernier message par Alfree Consulter le dernier message
    05 Jan 2018, 14:46
  • Activités du club
    Le club Aquario 79 : Mais que faisons nous ?
    Vous aurez toutes vos réponses ici :D
    Modérateur: Bureau
    13 Sujet(s)
    78 Message(s)
    Dernier message par CRITOU Consulter le dernier message
    03 Sep 2016, 11:46
  • Nos locataires
    Vous y trouverez tout concernant les installations des membres du forum, leurs faune, flore, eau, nourriture...
    Modérateur: Bureau
    Sous-forum: Nos Installations
    173 Sujet(s)
    3667 Message(s)
    Dernier message par nico17 Consulter le dernier message
    19 Fév 2018, 19:31
  • Outils pratiques, trucs & astuces, bricolages

    Modérateur: Bureau
    26 Sujet(s)
    282 Message(s)
    Dernier message par aquaric85 Consulter le dernier message
    06 Fév 2017, 11:29
  • Reportages

    Modérateur: Bureau
    3 Sujet(s)
    16 Message(s)
    Dernier message par Alfree Consulter le dernier message
    03 Oct 2016, 21:31
  • Open bar

    Modérateur: Bureau
    136 Sujet(s)
    1681 Message(s)
    Dernier message par Alfree Consulter le dernier message
    31 Mai 2017, 10:46
  • Sondages

    Modérateur: Bureau
    4 Sujet(s)
    34 Message(s)
    Dernier message par Alfree Consulter le dernier message
    05 Sep 2016, 21:49

  • Partenaires

  • Annonce

Consulter le dernier message Pièce(s) jointe(s) Des bactéries gênantes dans les aquariums


image.jpg


La Mycobacterium marinum provoque l'apparition de chapelets de nodules sur la peau des aquariophiles.
Certains aquariophiles avertis le savent mais, à l'évidence, beaucoup d'autres ignorent les risques qu'ils courent en s'occupant d'un aquarium à la maison.

Une étude menée à l'hôpital Henri Ford de Detroit (États-Unis) peut donc faire office de piqûre de rappel, aussi bien à l'attention des aquariophiles que des médecins qui n'auraient pas été confrontés à ce type d'infection de la peau. Appelé granulome des aquariums, il est causé par une bactérie, Mycobacterium marinum, et provoque l'apparition de chapelets de nodules sur la peau des extrémités (mains, avant-bras, épaules, jambes et pieds).
Autrefois présente dans les piscines, cette bactérie en a disparu grâce à la chloration. Reste donc les aquariums, la contamination se faisant le plus souvent lors du nettoyage de la cuve. Il est donc recommandé de porter des gants, de ne pas s'asperger et de nettoyer à la Javel les instruments utilisés à cette fin puisqu'ils peuvent également être contaminants.
Mortelles pour les poissons
«Les gens ne sont pas assez informés sur les risques bactériens de leur aquarium, explique George Alangaden, l'un des auteurs de l'étude. Et ils ne sont souvent pas questionnés directement par leur médecin ou ne pensent pas à dire spontanément qu'ils ont un aquarium. Cela est aussi dû au fait que les premiers signes de l'infection n'apparaissent que 2 à 4 semaines après la contamination.»
Les chercheurs ont ainsi examiné rétrospectivement des cas de patients qui avaient consulté entre janvier 2003 et mars 2013. Ils ont pu constater que, pour certains, le diagnostic de leur maladie avait été retardé en moyenne de 161 jours entre leur première consultation et le commencement de leur traitement. Sans compter qu'ils ont pu être traités par des médicaments sans effet alors que ce granulome se traite facilement et efficacement.
«Face à ce type de dermatoses, il est donc vivement recommandé aux médecins d'interroger leurs patients sur leur environnement et en particulier sur une éventuelle exposition à la bactérie via les aquariums», conclut George Alangaden.
Si la maladie causée par Mycobacterium marinum n'est pas mortelle pour l'homme, elle peut l'être pour les poissons. Certains peuvent être porteurs sains, mais d'autres peuvent développer ce que l'on appelle la «tuberculose» des poissons. L'aquariophile doit donc s'alarmer s'il constate un amaigrissement, une apathie et des petites plaies cutanées sur la peau de ses poissons avec un ternissement de ses couleurs, une perte d'appétit et des troubles d'équilibre.

Source: le figaro

Views: 10  •  Comments: 0  •  Publier une réponse [ Back ]

  • Sondages
Aucun sondage en cours




  •  Petites Annonces

  •  Evènements